fbpx

Turbonegro

Style : Death punk
Pays : Suède
Jour : Vendredi 16
Scène : Dave Mustage

Le death punk est une bizarrerie Norvégienne, une de plus. Turbonegro de son côté est la bizarrerie Norvégienne la plus bizarre de cette première bizarrerie Norvégienne. En d’autres termes, l’ensemble des dix albums de Turbonegro donne un truc bien “trop hot pour Nietzsche” ! Et puis, au-delà de l’aspect indéniablement festif de la chose, Turbonegro n’est plus à présenter. Ne serait-ce car ses Turbojugend ont déjà envahi tous les festivals du globe. Concentrons-nous donc sur le côté anecdotique d’une prestation d’Happy-Tom et de ses congères puisqu’un concert de Turbonegro est cet endroit unique dans lequel il arrive de perdre tous ses amis après qu’ils aient découvert les goûts d’Anthony Madsen-Sylvester (The Duke Of Nothing pour les intimes) en matière sexuelle. Ce qui se révélera d’ailleurs être une occasion parfaite pour scander “All My Friends Are Dead”.  Et dans le cas où lesdits amis commenceraient à s’extasier face à tant de lubricité, ils pourraient laisser échapper un malencontreux “Oh, I Got Erection”…

X