Communiqué de presse: « un point sur l’avenir du Motocultor Festival! »

Motocultor Festival – Communiqué de presse du mardi 14 juin 2016: un point sur l’avenir du festival

Le Motocultor Festival a pris de l’ampleur l’an dernier avec une fréquentation record de 22.700 entrées. Né dans la salle de sport Pierre Le Nouail de Saint-Avé en 2007, le Motocultor Festival est désormais l’un des principaux festivals de musiques actuelles en Bretagne. Au niveau national, nous avons été élu comme le « Meilleur festival de France de taille moyenne » au Festival Awards et nous faisons parti des 45 festivals d’été français a avoir dépassé la jauge de 15000 entrées en 2015. Aujourd’hui, le budget du festival est de 1,2 millions d’euros ce qui a un fort impact culturel, économique et touristique sur le territoire du Pays de Vannes.

Nous avons programmé 66 groupes qui joueront sur Saint-Nolff les 19 / 20 / 21 août prochain.

Nouveauté pour 2016 :

Ces dernières éditions, sur le site de Kerboulard, les scènes de musique étaient exposées aux vents d’ouest (difficile de les installer autrement) et en cas de pluie, les concerts n’auraient pas pu se tenir. Jusqu’à 2015 nous avons eu beaucoup de chance mais nous ne pouvons plus nous permettre de prendre de risque par rapport aux intempéries et nous devons y mettre les moyens nécessaires. On ne veut pas connaître une « mort subite » comme l’ancien festival de Saint-Nolff. Pour 2016, nous avons donc agrandit le site du festival pour pouvoir mettre deux scènes sous chapiteaux de cirques (la Dave Mustage et la Massey Ferguscène) et une troisième scène (la Supositor Stage) restera en plein air sans être exposée aux vents dominants.

Incertitude pour l’édition 2017 :

Nous avons rencontré ces derniers mois beaucoup d’élus des trois collectivités locales pour discuter de l’avenir du festival et tous nous soutiennent. Pour la première fois les trois collectivités Vannes Agglo, le Morbihan et la région Bretagne sont partenaires du Motocultor Festival ! Nous les remercions très chaleureusement pour leur confiance. Un grand pas en avant est franchi !

L’été dernier, nous avons annoncé que l’édition 2016 pourrait être la dernière. Les collectivités locales font de leur mieux mais aujourd’hui nous n’avons malheureusement aucune visibilité pour les années à venir.

Nous avons un autofinancement élevé mais l’économie d’un festival ne peut se passer d’aide publique. Le modèle économique de notre festival est viable avec 10% d’aide. Nos demandes tiennent compte de la baisse générale des aides publiques et tous nos interlocuteurs s’accordent à dire que notre demande leur paraît raisonnable mais elle ne peut pas être atteinte en 2016.

Vannes Agglo prépare actuellement son regroupement avec les communautés de communes de la presqu’île de Rhuys et du Loch et on nous dit qu’il y a une incertitude sur le montant des aides concernant le festival. Il faudrait attendre que la fusion des intercommunalités se réalise pour y voir plus clair pour pouvoir prendre les décisions permettant au festival de continuer.

Nous ne pouvons pas nous projeter sérieusement pour les années à venir et prendre des engagements sur le moyen terme avec une banque. Nous ne sommes pas en situation de demander à des partenaires de se porter caution pour un prêt bancaire nécessaire à l’organisation des prochaines éditions. Sans fonds de roulement, nous ne pouvons pas préparer l’édition 2017 et un festival de notre taille s’organise plus d’un an à l’avance.

Nous nous sentons fortement soutenu par les élus et nous sentons que la pérennisation du festival est en bonne voie mais nous nous inquiétons sur la faisabilité de l’édition 2017. La situation n’est pas assez claire pour qu’on puisse prendre les engagements importants nécessaires pour avoir un festival l’an prochain.

Dans les semaines qui viennent nous continuons activement à nous préparer pour faire une très belle édition 2016 ! Pour qu’une dixième édition soit possible, il faut que cette dernière soit une réussite.